Cumuler les allocations chômages et le statut de micro-entrepreneur : c'est possible !

Il est maintenant possible de s'inscrire au statut micro-entrepreneur tout en maintenant vos allocations chômage et ce jusqu'à l'épuisement de vos droits. 

En premier lieu, il est primordial que vous informiez votre conseiller Pôle Emploi de votre inscription au statut, afin qu'il vous oriente au mieux et vous accompagne dans vos démarches.  

Afin de pouvoir cumuler allocations chômage et statut micro-entrepreneur, plusieurs conditions doivent être respectées :

  • La somme des revenus que vous générez avec le statut et vos allocations ne doivent pas excéder le salaire moyen que vous perceviez lors de votre dernière activité (qui a servi de base pour le calcul de vos indemnisations).
  • Vous ne pouvez pas cumuler le maintien de vos allocations ARE avec l'exonération partielle que vous pouvez obtenir en demandant l'ACRE ; à vous d'estimez ce qui vous avantagera le plus !

Des allocations chômage qui s'adaptent à vos revenus de micro-entrepreneur.

Le maintien de vos allocations peut être partiel ou intégral. En effet, au même titre qu'un autre travail rémunéré, l'argent que vous touchez avec Student Pop peut effectivement avoir une influence sur vos allocations.  

Si vous ne touchez rien avec votre activité de micro-entrepreneur, vous toucherez l’entièreté de vos indemnisations.  

Si vous générez un chiffre d'affaires, il vous faudra soustraire 70% des revenus professionnels du montant total de vos allocations que vous percevez lorsque vous n'avez pas d'activité rémunérée. 

Les revenus professionnels correspondent à un certain pourcentage de votre chiffre d'affaires qui varie en fonction de votre domaine d'activité :

  • Activité de vente et assimilées : 71%
  • Prestations de services : 50%
  • Activités relevant des bénéfices non commerciaux : 34%

Avec Student Pop, votre domaine d'activité correspond aux prestations de services.
Vos revenus professionnels représentent donc 50% de votre chiffre d'affaires.
 

Voici un exemple de calcul qui vous permet de mieux comprendre ce système de déduction : vous avez gagné 500€ sur un mois avec votre statut micro-entrepreneur, et vous percevez 30€ d'ARE par jour. 

  • Montant des allocations mensuelles : 30€ x 30 jours = 900€
  • Chiffre d'affaires : 500€
  • Revenus professionnels : 50% de 500€ = 250€
  • Part de votre rémunération à déduire de vos allocations chômages : 70% de 250€ = 175€
  • Vous devrez donc déduire 175€ des 900€ d'allocations chômage que vous percevez habituellement. 

En suivant cet exemple : vous toucherez 725€ d'ARE, plus des revenus générez pas votre micro entreprise !

Cela peut-être d'autant plus intéressant que le montant des allocations qui est non perçu sera par la suite est reconverti en journée supplémentaire d'indemnités chômage.

Quelle est la marche à suivre pour pouvoir combiner ARE et revenus de votre micro-entreprise ? 

Pour pouvoir profiter de ce cumul des allocations avec vos revenus de micro-entrepreneur, vous devez en premier lieu déclarer votre micro-entreprise à Pole Emploi.

Il faut que vous choisissiez de déclarer votre chiffre d’affaires mensuellement (contrairement à ce qui est conseillé par Student Pop lors de votre inscription).
En plus de la déclaration mensuelle de ce chiffre d'affaires auprès de l'URSSAF, vous devrez également déclarer vos revenus professionnels chaque mois afin que le calcul de vos allocations puissent être réalisé.  

Si c’est impossible ou que vous vous êtes trompé, l’alternative consiste à bénéficier d’un paiement provisoire de l’ARE qui sera régularisé le mois suivant.


Avez-vous trouvé votre réponse?